La plage aux êtres (The Beach of Beings)

Year: 2021
Duration: 20min
Format: DCP, 5.1 surround

Cinematography: Kendra McLaughlin
3D animation: Guangli Liu
Editing: Kendra McLaughlin, Yuyan Wang
Sound design: Tristan Soreau
Sound mixing: Yannick Delmaire
Foley: Felipe Esparza
Color correction: Baptiste Évrard
Voices: Vincent Duault, Olivier Jonvaux, Kendra McLaughlin

Produced by Le Fresnoy - Studio national
Production manager: Marion Pillas
Artistic advisor: Laure Prouvost
Pedagogial advisor: Eric Prigent

Distribution: Natalia Trebik, Le Fresnoy - Studio national (ntrebik@lefresnoy.net)

As her team digitises the traces of an unidentified creature, a palaeontologist mourns a loved one. A meditation on preservation, daughter of discovery and mother of loss.

La plage aux êtres (The Beach of Beings) proposes a meditation on the shared fragility of organic and digital material. In the dark, a team of palaeontologists digitizes the traces of a creature that they hope to identify. Among them, a researcher mourns a loved one touched by disease. Cloaked in an atmosphere of uncertainty and inquiry, the film parallels the analysis of these two bodies: one from 150 million years ago, the other from the generation just before. Though the two are distanced in space and time, their filiation is established under the light of CT-scans, a 3D imaging technique shared by archeology and medicine. Between these digital replicas of prehistoric and present-day remains, La plage aux êtres exposes the affect that dwells in acts of preservation.

-

Alors que son équipe numérise les traces d'une créature non-identifiée, une paléontologue entre en deuil pour un proche. Une méditation sur la préservation, enfant de la découverte et mère de la perte.


La plage aux êtres propose une méditation sur la fragilité partagée du matière organique et numérique. Dans le noir, une équipe de paléontologues numérise les traces d'une créature qu'ils espèrent identifier. Parmi eux, une chercheuse entre en deuil pour un proche touché par la maladie. Plongé dans une atmosphère d'incertitude et d'interrogation, le film met en parallèle l'analyse de ces deux corps : l'un d'il y a 150 millions d'années, l'autre de la génération juste avant. Alors que les deux sont éloignés dans l'espace et dans le temps, une filiation visuelle les rapproche sous la lumière de scans CT, technique d'imagerie 3D partagée par l'archéologie et la médecine. Entre ces répliques numériques de vestiges préhistoriques et contemporains, La plage aux êtres expose l'affect qui habite les actes de préservation.